Où trouver le montant des frais de garde ?

La garde des enfants en bas âge par une nounou ou dans une garderie spécialisée par une assistante maternel implique des dépenses supplémentaires pour les parents. Compte tenu de la baisse du pouvoir d’achat et de l’inflation, il est important pour ces parents d’avoir des appuis pour l’encadrement de leurs progénitures.

Heureusement, de tels mécanismes existent. Vous aimerez savoir comment obtenir ces aides financières ? Alors parcourez avec nous cet article où nous vous dévoilons les programmes disponibles pour soulager les parents de tout ou partie des frais de garde.

A voir aussi : Comment vous comportez-vous à l'école ?

Les conditions à remplir pour bénéficier des déductions des frais de garde

Pour pouvoir bénéficier d’une déduction des frais de garde, les conditions suivantes doivent être respectées. La garde de l’enfant doit avoir lieu à l’extérieur de votre domicile ; La garde doit de faire par un professionnel qualifié ou une structure disposant d’un agrément (garderie péri ou postscolaire, haltes garderies, centre de loisirs, crèche ou assistante maternelle) : L’enfant doit avoir moins de 6 ans au 1er janvier de l’année de la déclaration d’impôt.

Dans le cas où l’enfant a exactement 6 ans, les frais de cette année (année d’imposition) doivent être déduits ; enfin vous devez avoir la responsabilité de la garde de l’enfant qui fait l’objet des frais de garde. Notez que depuis 2011, les grands-parents peuvent désormais bénéficier de l’octroi du crédit d’impôt pour leur petit fils à condition toutefois que leur fils soit rattaché à leur foyer fiscal.

Lire également : Comment connaissez-vous les prix d'un dentiste ?

Quel que soit le mode garde choisi, il est important de faire un calcul afin de bien renseigner les cases prévues dans votre déclaration relativement aux frais de garde des enfants. Par la suite, vous devez identifier toutes les aides auxquelles vous pouvez être éligibles. Il serait dommage de rater une opportunité par manque d’informations !

trouver le montant des frais de garde

Différentes aides financières en fonction des acteurs

Les aides financières pour la garde des enfants peuvent provenir de plusieurs sources. Il s’agit entre autres des CE, des entreprises, des régions et des villes. Il arrive souvent que votre région, département ou ville vous verse directement des aides pour la garde de vos enfants.

L’objectif étant parfois de compenser un taux d’occupation des crèches relativement bas ou alors pour aider au paiement du salaire élevé d’une nourrice dans une agglomération densément peuplée. Quelques entreprises ou CE versent des aides financières à leurs employés sous forme de CESU petite enfance.

Ce type d’aide est très souvent octroyé pour couvrir juste une partie de vos dépenses et elle est plafonnée à 1800 euros par an. Pour les fonctionnaires, c’est le CESU petite enfance fonction publique qui va venir en aide aux parents pour la garde de leurs enfants. Cette aide de l’Etat peut aller jusqu’à 700 euros par an et par enfant.

Pour avoir davantage d’informations sur ces aides et les conditions de leur obtention, n’hésitez pas à vous rapprocher de la mairie de votre lieu d’habitation et également de votre employeur.

Le crédit impôt : une solution d’obtention des frais de garde disponible pour tous

En tant que parent ayant des enfants à charge, vous avez la possibilité de déduire de vos impôts les frais liés à la garde de vos enfants à l’extérieur de votre habitation. Ce crédit est disponible pour tous les parents qu’ils soient travailleurs ou pas. Toutefois, certaines conditions doivent être respectées par ces derniers pour être éligible au crédit impôt.

Ces conditions concernent principalement l’enfant qui est gardée et aussi la structure qui assure la garde. Le montant du crédit d’impôt s’élève à 50% des dépenses annuelles engagées pour la garde de l’enfant. Ce montant n’excède pas 2300 euros par enfant et 1150 euros pour un enfant en garde alternée.

Donc lors de votre déclaration d’impôt, vous pouvez déduire un maximum de 1150 euros pour chaque enfant et 575 euros pour un enfant en garde partagée. Notez que seules les dépenses liées directement à la garde de l’enfant donnent droit au crédit d’impôt. Assurez-vous de remplir convenablement les conditions pour pouvoir profiter du montant des frais de garde.