Et si endormir son bébé devenait facile ?

Théoriquement, le nourrisson est supposé faire ses nuits à partir de trois mois. Pourtant, il est fréquent que les choses ne se déroulent pas ainsi. Il peut notamment avoir de grandes difficultés à s’endormir. Alors, qu’est-ce qui empêche votre bébé de trouver le sommeil ?

Le manque de sommeil

Cela peut paraître paradoxal, mais comme le souligne cet expert sommeil bébé, un manque de sommeil peut être à l’origine d’un problème d’endormissement de votre enfant.

Lire également : Comment faire le choix du thème de décoration pour un baptême ?

Cette situation survient par exemple quand votre fille ou votre fils se réveille trop tôt le matin ou que ses nuits sont coupées. Des siestes trop courtes ou dans un environnement peu propices peuvent également provoquer ce que l’on appelle une dette de sommeil.

Pour renouer avec une situation plus saine, il faut essayer de mettre votre enfant au lit plutôt, et surtout, à une heure régulière. Par ailleurs, il ne faut banquer aucune sieste. De la même manière, celle-ci doit être suffisamment longue et se faire dans un environnement propice pour être réparatrice. Par ailleurs, il peut être bon d’instaurer un rituel, que ce soit pour la nuit ou pour la sieste.

A lire également : Apaiser un bébé qui pleure : méthodes efficaces et conseils pratiques

Le non-respect de l’heure du coucher

Comment évoquer précédemment, il est fondamental de respecter une certaine routine, aussi bien au niveau de l’alimentation que du coucher. Ainsi, il est fondamental que votre bébé aille au lit à heure fixe. Pour autant, s’il présente des signes de fatigue comme des bâillements ou s’il se frotte les yeux, inutile d’attendre. Il faut s’empresser de le mettre dans son couffin ou dans son lit. Si vous attendez trop longtemps, il va avoir du mal à s’endormir.

photo of baby laying on bed

Les petits bobos qui troublent le sommeil

Otite, rhume, douleurs dentaires, un nourrisson est plus sensible que ses parents aux maladies et à la douleur. S’il ne se sent pas bien, son sommeil s’en trouve affecté.

Les poussées dentaires

Les poussées dentaires sont d’ailleurs la principale cause des troubles du sommeil du bébé. En effet, les premières dents percent la gencive, ce qui provoque la douleur. Il n’y a toutefois pas grand-chose à faire, si ce n’est à rehausser légèrement sa tête à l’aide d’un coussin. Bien évidemment, pour sa sécurité, celui-ci doit être placé sous le matelas. Grâce à cette position, la douleur est moins intense que si le bébé est allongé à plat.

Les petites maladies

Otite, rhume, parasite, votre bébé va t’être confronté à toutes sortes de maladies. Celles-ci peuvent avoir un impact sur son sommeil. S’il ne dort pas bien, cela peut également signifier qu’il couve une maladie.

Les coliques

Durant les premières semaines et les premiers mois, le système digestif de bébé n’est pas encore aussi performant que le nôtre. De fait, il peut être gêné et présenter des coliques. Celles-ci vont naturellement empêcher bébé de dormir. Pour éviter cette situation, vous pouvez lui prodiguer un léger massage au niveau de l’estomac. Cela facilite la digestion et réduit le risque de colique. Ainsi, votre bout de chou aura plus de facilité à s’endormir.

De plus, il faut éviter que le système digestif de votre enfant travaille sans cesse. C’est pour cela qu’il faut définir des repas à des heures bien précises et éviter le grignotage entre les repas.

Les astuces pour favoriser un sommeil paisible : rituels et environnement propice

Les petits bobos ne sont pas les seuls facteurs pouvant perturber le sommeil de votre bébé. L’environnement et les habitudes peuvent aussi jouer un rôle important dans la qualité du sommeil de votre tout-petit.

Le rituel du coucher
La mise en place d’un rituel avant le coucher peut aider à apaiser votre enfant et favoriser son endormissement. Ce rituel doit être régulier, court et agréable pour lui. Il peut s’agir, par exemple, d’une histoire courte ou d’une chanson douce que vous lui chantez tous les soirs avant qu’il ne s’endorme. Le but est d’aider votre enfant à associer certains gestes avec l’idée de dormir.

L’environnement propice au sommeil
L’environnement dans lequel dort votre bébé est primordial pour son bien-être et pour favoriser un sommeil paisible. Pour cela, il faut veiller à ce que la chambre soit calme, tempérée (18-20°C) et surtout dénuée de toute source lumineuse trop vive qui pourrait agacer ses yeux sensibles.

Pour éviter une éventuelle exposition aux rayons solaires matinaux, tentez si possible d’installer des rideaux épais occultants afin de masquer complètement cette lumière gênante. Laisser la porte entrouverte permettra aussi une bonne circulation aérienne, tandis qu’un humidificateur assainira l’air ambiant tout en réduisant considérablement sa sécheresse. Votre bout de chou pourra dormir dans un environnement sain et confortable.

Pensez à bien prêter attention aux petites douleurs et maladies qui affectent le sommeil des enfants tout en leur créant un environnement propice à l’endormissement. Les astuces telles que la mise en place d’un rituel du coucher ou la création d’un espace calme et tempéré aideront votre enfant à s’endormir plus facilement et lui permettront de profiter pleinement d’une bonne nuit de sommeil réparatrice.

Les méthodes douces pour apaiser bébé : massage, musique et aromathérapie

Les petits bobos peuvent souvent avoir des causes psychologiques qui empêchent votre bébé de s’endormir facilement. Pour remédier à cette situation, il existe différentes méthodes douces et apaisantes pour aider votre tout-petit à se détendre avant le coucher.

Le massage :
Le massage est une méthode particulièrement efficace pour apaiser les tensions musculaires chez l’enfant. En plus d’aider votre enfant à se relaxer, le massage favorise la production d’hormones du bien-être comme l’ocytocine et réduit ainsi son agitation. Pour masser votre bébé, vous pouvez utiliser de l’huile végétale légère (comme l’huile d’amande douce) en effectuant des gestes doux sur sa peau délicate. Le massage doit être pratiqué dans un environnement calme et propice au sommeil.

La musique douce :
La musique est aussi un excellent moyen de calmer les nerfs et d’aider votre enfant à trouver un sommeil paisible. Les berceuses ou la musique classique sont recommandées car elles ont un rythme lent qui prépare le corps au repos. Allumez une petite veilleuse tamisée pour créer une ambiance chaleureuse dans la chambre de bébé afin qu’il puisse s’imprégner du climat affectif que vous tentez de lui transmettre.

L’aromathérapie :
L’utilisation des huiles essentielles a aussi fait ses preuves auprès des mamans récemment converties aux médecines alternatives. Les huiles essentielles sont capables d’apporter une relaxation optimale pour l’enfant, mais il faut les utiliser avec précaution et selon des indications précises. Certaines huiles essentielles comme la lavande ou la camomille romaine ont des vertus sédatives incontestables.

Ces méthodes douces peuvent aider à apaiser votre bébé avant le coucher et faciliter son endormissement. Chaque enfant a ses propres particularités et réactions aux différentes techniques d’apaisement : il est donc primordial de tester celles qui conviennent le mieux à votre petit trésor en restant attentif aux signaux qu’il vous transmet pendant cette phase critique.