Power pumping : l’accessoire idéal pour tirer efficacement le lait maternel

Le power pumping peut se traduire comme un marathon de tirage de lait, ou un tirage extrême de lait maternel. Il est dédié aux mères qui souhaitent allaiter ou donner leur lait à leur bébé. Son but est de stimuler la production de lait maternel en faisant accroitre la quantité de lait fabriqué par la mère. Il est donc parfait pour les mères de bébés nés prématurément, celles qui ont un problème de lactation. C’est une technique non médicamenteuse qui mérite d’être essayée si vous souhaitez produire davantage de lait, avant ou pendant l’allaitement. Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir sur le power pumping ainsi que ses avantages.

Qu’est-ce que le power pumping ?

Le power pumping est une technique d’expression du lait maternel intensive qui a été créé par Catherine Watson Genna. Cette conseillère en lactation américaine a collaboré avec les universités de Columbia et de Tel Aviv afin de développer plusieurs méthodes d’accompagnement des mères allaitantes. N’hésitez pas à parcourir ce site pour avoir plus d’informations sur le power pumping.

A lire aussi : Quelques idées d'activités pour le babysitting

Par ailleurs, le principe du power pumping ne réside pas dans le fait de tirer de grandes quantités de lait maternel. Il est à noter qu’au début les volumes recueillis peuvent être peu importantes. En général, le power pumping fonctionne de la même façon que les tétées du nourrisson, très régulières, pour stimuler la production de lait ou de l’augmenter. Une fois que le power pumping est réussie, la mère produit normalement assez de lait pour nourrir son enfant, peu importe son âge. 

Quels sont les avantages de cette pratique ?

La méthode power pumping est efficace et présente différents avantages.

A découvrir également : Trouvez l'assurance auto jeune conducteur la moins chère en ligne !

Aide les mères et les bébé dans l’allaitement

L’invention du power pumping résulte de l’impossibilité d’allaiter chez les mères qui en ont fait part de leur souhait. Cela arrive quand le nouveau-né naît trop tôt, l’accouchement a lieu par césarienne ou la mère et/ou le bébé est hospitalisé après la naissance. Dans le premier cas, il est essentiel de pouvoir offrir du lait maternel au sein ou au biberon, c’est même vital. Les nourrissons prématurés qui bénéficient d’un allaitement ou d’une alimentation au lait maternel ont moins d’incidence d’infections nosocomiales et d’entérocolites. C’est grâce à la composition très riche du lait maternel. Le lait maternel comporte surtout des anticorps et des composants bénéfiques à la croissance du bébé. De plus, le lait maternel d’une mère qui a un enfant né prématuré est plus riche en protéines impliquées dans l’immunité par rapport à celui d’une mère dont l’enfant naît à terme.

En outre, les bébés prématurés nés avant 35 ou 36 semaines ont parfois une difficulté à téter assez longtemps. Ils ne peuvent pas vraiment coordonner la succion, la déglutition et la respiration suffisantes pour se nourrir au sein ou au biberon. Ainsi, la mère va pouvoir apporter cet aliment précieux au corps médical afin de le faire parvenir à l’enfant par sonde ou par seringue. Le power pumping favorise le déclenchement de la montée de lait.

Améliore la production de lait

L’intérêt de tirer le lait se trouve également dans le fait de provoquer la production de lait et de l’amplifier. Cette technique est favorable pour les mères qui veulent allaiter leur enfant et ne peuvent pas le faire, parce que ce tirage de lait les encourage dans une démarche long-terme de soin envers leur enfant. L’expression mécanique du lait optimise l’accroissement des taux d’ocytocine et de prolactine, permettant la production et l’éjection du lait pendant l’allaitement.